Coup de balai sur Balades En Normandie .fr

Petit coup de balai sur BaladesEnNormandie.fr ! Premier objectif : utiliser un fond de carte IGN, leurs cartes sont au top, et ils répondent aux messages quand vous rencontrez un pb ! (Essayez avec Google 😉 Deuxième objectif : nettoyer le code qui s’était alourdi avec les années.

Il nous faut aussi anticiper sur Chrome 69 qui refusera les clés d’identification (HTTP-Based Public Key Pinning) avec des services comme Flickr. On peut dire bientôt adieu aux diaporamas Flickr, comme c’était déjà le cas avec les diaporamas Picasa… Notre solution : nous avons installé sur notre serveur un script qui reçoit nos photos en vrac, en réduit la taille, les classe et les met à disposition. On peut en voir le résultat sur les dernières balades comme celle de la Mistaquerie.

Nous passons aussi BaladesEnNormandie.fr en https (protocole SSL – Secure Socket Layer). Ca peut provoquer des bugs tels que des liens vides. Merci de nous envoyer un message si vous le constatez.

N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce coup de balai !

Coup de balai sur Balades En Normandie .fr

Rouen quais – 10.3 km

Rouen quais (76)

Nous partons pour un tour des quais de Seine de Rouen. Nous commençons par marcher sur le chemin qui fait le tour de l’île Lacroix. Nous rejoignons ensuite la belle promenade aménagée sur les quais de la rive droite. Nous traversons la Seine sur le Pont Flaubert, et allons jusqu’à la pointe de la presqu’île Rollet. Les aménagements des quais de la rive gauche sont prometteurs. Belle promenade.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=1967

Lisors – 13.5 km

Lisors (27)

Nous quittons Lisors par le sud, en montant sur le plateau par le chemin du Bois Dubuc. Nous redescendons au Vaurose et nous entrons en forêt domaniale de Lyons. Nous marchons jusqu’à la chapelle de la fontaine Ste Catherine, ancien lieu de pélerinage, puis longeons l’ancienne abbaye de Mortemer, toujours impressionnante, avant de rejoindre Lisors par le chemin qui domine son église et son château. Pour cet itinéraire, nous nous sommes appuyés sur la Boucle des Deux Plateaux proposée par l’office de tourisme de Lyons Andelle, et nous l’avons prolongé jusqu’à la fontaine Sainte-Catherine et l’Abbaye de Mortemer.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=1966

La Mistaquerie – 16.0 km

La Mistaquerie (76)

Nous partons de La Mistaquerie, sur les hauts de Fry, pour profiter de la vue dominante sur les paysages du Pays-de-Bray entre le Mont Sauveur et le Mont Robert (voir la vidéo). Nous suivons le chemin forestier du Mont Aimé pour descendre vers l’Andelle au hameau de Montagny et découvrir la chapelle Saint-Leu, curieux vestige de l’ancienne église du hameau. Nous suivons ensuite le chemin de la Forge sur l’ancienne voie ferrée de Charleval à Serqueux. Arrivés au Mesnil-Lieubray, nous longeons le moulin et le manoir de la Reine Blanche. Nous remontons vers le bois des Houx par les chemins de Normanville et de Morgny. Encore une très belle randonnée en Pays-de-Bray !

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=1965

Lancement de l’aménagement de l’ancienne voie ferrée entre Duclair et Le Trait

Bonne nouvelle pour les randonneurs,  promeneurs et cyclistes : l’ancienne voie ferrée Barentin-Caudebec va être aménagée entre le Trait et Duclair ! La Métropole annonce la mise en service pour la mi-2019.

Cette voie ferrée a été fermée aux trains de voyageurs en 1949 puis aux trains de marchandises en 1991. Sur cette partie entre le Trait et Duclair, les rails sont toujours présents sous la végétation. A Saint-Paër, une portion de la voie est entretenue et accueille les balades en vélorail.

C’est sur cette même ancienne voie ferrée qu’a été construite la voie Claude Lemesle entre Villers-Ecalles et Pavilly. L’aménagement est superbe avec ses bas-côtés végétalisés et son revêtement de sable aspect terre battue. En général, les voies vertes aménagées sur d’anciennes voies ferrées sont goudronnées et rectilignes, et font fuir les randonneurs. La voie Claude Lemesle est une référence en la matière, elle est réalisée avec le même bonheur pour les marcheurs et les cyclistes .

On imagine déjà les belles boucles de randonnées avec cette nouvelle voie et le GR2 en forêt domaniale du Trait-Maulévrier !

Voie Claude Lemesle près de Barentin

Les randonneurs doivent-ils craindre les chasseurs ?

La mort récente d’un cycliste atteint par le tir d’un chasseur en Haute-Savoie a ému les randonneurs ou promeneurs qui aiment arpenter les forêts de notre région. L’été qui se prolonge nous appelle à venir piétiner les feuilles mortes et les bogues des chemins, mais j’entends autour de moi les réticences : « Oui, l’automne est une belle saison pour la randonnée, mais… la chasse est ouverte ! »

Un rando ? Mais la chasse est ouverte !

Je marche un millier de kilomètres par an, depuis de nombreuses années, et par toute saison. J’ai croisé sur mon chemin de nombreuses chasses. Est-ce que je crains de recevoir un coup de fusil ? Bien sûr les accidents arrivent, et la mort dramatique de ce cycliste nous le rappelle. Mais, je lis aussi tous les jours dans la presse régionale des comptes-rendus d’accidents mortels sur la route, est-ce que je prends moins la voiture ? Non, mais je suis prudent…

Il m’est arrivé, lors de randonnées, d’arriver par surprise sur une chasse en cours. Au détour d’un carrefour de chemins, je découvre un large panneau mobile qui indique la chasse. Deux possibilités :

  •  le panneau indique que je ne peux pas pénétrer dans telle zone, eh bien je l’évite ! Il est souvent impossible lorsqu’on pratique la randonnée de rester sur le chemin prévu ! Il y a quelques jours, j’ai découvert près de Duclair un bois totalement clôturé, alors qu’il était ouvert aux promeneurs il y a quelques années. Nous connaissons tous des chemins le long de nos falaises qui sont désormais fermés. Randonner, c’est aussi être capable de s’adapter aux circonstances, d’afficher la carte au 1/25000 sur son smartphone et de trouver un détour.
  • le panneau indique que je dois être prudent et ne pas quitter le chemin, eh bien je sors le gilet fluo du sac, et j’avance. En général, dans ces circonstances, je croise les chasseurs postés le dos au chemin. On se salue, parfois on échange quelques informations pour confirmer la sûreté du chemin, et je continue mon circuit.

Parfois, dans la campagne normande, on entend le claquement d’un fusil isolé. Le chasseur isolé, dans sa propriété, loin des regards de ses confrères et des règles des sociétés de chasse, est peut-être plus dangereux… mais il ne chasse pas à balle, il chasse au plomb. Il faut lui faire connaître notre présence avec la voix, le gilet fluo…

Je crains plus les sangliers que les chasseurs.

A vrai dire, je crains plus les sangliers que les chasseurs. Je croise de plus en plus souvent des compagnies de sangliers. Dès que nous sommes repérés, la compagnie s’éloigne au petit trot. On les repère parfois à leur odeur caractéristique, sans les voir. Un matin, en forêt domaniale de Lyons, au détour d’un chemin, je suis tombé face à un mâle solitaire, à une dizaine de mètres. Je me suis arrêté, surpris d’être si près de l’animal. Lui a tourné la tête pour m’observer quelques secondes, et est entré dans le bois, tranquillement. On se sent très fragile, face à un tel sanglier. Malgré les chasses qui sont organisées pour réguler leur population, la rencontre avec des sangliers est de plus en plus fréquente.

Profitons de nos forêts en automne !

Je peux m’appuyer sur une longue expérience de randonneur pour affirmer qu’il n’y a aucune raison de se priver de la beauté de nos forêts en automne. Et s’il vous reste un peu d’inquiétude, choisissez une forêt domaniale ! Elles sont nombreuses dans notre région, les chasses sont bien encadrées, et le site web de l’ONF affiche le calendrier des chasses en forêts domaniales. Consultation indispensable en saison de chasse avant d’entrer dans l’une de ces forêts.

la forêt domaniale d’Eawy un matin d’octobre – rando Saint-Saens 2

Villers-Ecalles – 18.8 km

Villers-Ecalles (76)

Voilà un circuit qu’il n’est plus possible de suivre ! Le bois de la Fontaine, au nord de la D43 n’est plus accessible aux promeneurs. Seul le chemin de Beaumais est resté public. Sur la carte IGN seul le bois de Marivaux au sud de la D43 était indiqué comme clôturé. Nous referons cette rando en tentant de contourner ce problème par le chemin du Clos de l’Ange, le Fort Romain et le chemin de Gargantua. Cette rando est trop belle pour y renoncer.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=1961