Etapes illustrées de randonnées

Les habitués de BaladesEnNormandie.fr ont déjà remarqué une nouvelle icône dans la page des téléchargements de certaines randonnées. Cette icône symbolise le fichier PDF des étapes du circuit.

Le diaporama qui illustre les randonnées depuis mai 2018 est composé d’un répertoire de photos d’illustration du circuit, et d’un fichier texte avec les commentaires de ces photos. Il était donc tout à fait possible de rédiger un script qui utilisait ces éléments pour produire automatiquement un fichier PDF qui viendrait compléter l’autre fichier PDF, celui de la carte de la randonnée.

Eh bien c’est fait ! Le script fonctionne, et il est donc possible d’enregistrer ou d’imprimer les étapes illustrées du circuit, avec les commentaires qui vont bien, pour profiter au mieux de sa randonnée !

A ce sujet, si vous photographiez quelque chose que vous remarquez sur l’un de ces circuits, envoyez-nous la photo et votre commentaire, nous les ajouterons aux nôtres !

Voilà un exemple avec un extrait du fichier PDF des étapes illustrées de la randonnée de St-Aubin-sur-Gaillon :

Ménesqueville – 15.8 km

Ménesqueville (27)

La première étape de cette très belle randonnée nous conduit de Menesqueville à Gaillardbois en passant par le tumultueux bois de la Vente Voisin, puis le charmant vallon du Mont Rôti. Nous gagnons ensuite Touffreville et son église Saint-Pierre qui domine la vallée de Fouillebroc. Nous pénétrons en forêt domaniale de Lyons pour rejoindre Rosay-sur-Lieure. Nous passons devant l’église Notre-Dame, connue pour sa tour et sa nef romane. Le vieux cimetière garde auprès de l’église de vieilles pierres tombales, dont celles de la famille Frémont, marquis de Rosay. Nous suivons la Lieure, affluent de l’Andelle et donc sous affluent de la Seine, pour rejoindre Menesqueville.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=2049
Pour voir l’album de photo : album Ménesqueville

Darnetal – 12.1 km

Darnetal (76)

Encore une belle randonnée dans les forêts de l’agglomération rouennaise. Nous commençons par la Forêt Communale de Darnétal et le bois du Roule, avec son panorama vertigineux sur St-léger-du-Bourg-Denis. Nous poussons ensuite jusqu’à St-Jacques-sur-Darnetal pour revenir par le bois du Grand-Mont-Briseuil et le bois Pigache.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=2048
Pour voir l’album de photo : album Darnetal

Bures-en-Bray – 17.3 km

Bures-en-Bray (76)

Encore une belle randonnée en Pays-de-Bray ! Cette fois-ci, nous sommes à l’ouest de Neufchâtel-en-Bray, et nous partons de Bures-en-Bray, dans la vallée de la Béthune. Les chemins sont nombreux, dans la vallée ou sur les coteaux. Les paysages vallonnés offrent de nombreux panoramas, le patrimoine bâti est toujours fascinant… Nous sommes revenus enchantés. Une perle découverte sur site web Dieppe Rando Caux.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=2043
Pour voir l’album de photo : album Bures-en-Bray

Etretat le Chaudron – 2.2 km

Etretat le Chaudron (76)

Nous partons de la plage d’Etretat, à marée basse, en direction de la Porte d’Amont. Nous utilisons le tunnel du Chaudron pour rejoindre la valleuse Monnier. De là, nous suivons l’escalier pour monter sur la falaise d’Amont jusqu’à la chapelle ND de la Garde, et redescendre enfin vers le bourg. Les points de vue sont époustouflants (voir la vidéo). Un petit circuit indispensable !

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=2041
Pour voir l’album de photo : album Etretat le Chaudron

Valmont – 11.3 km

Valmont (76)

Nous sommes à Valmont, non loin de Fécamp, dans la vallée de la Valmont. Nous partons du centre bourg pour monter sur le plateau par la D69, et suivons le chemin qui traverse la plaine agricole jusqu’à Thiergeville. Là, nous prenons le chemin boisé dans le vallon jusqu’à l’Orval. Par la plaine, puis dans le bois du Bec nous rejoignons le GR211B qui ferme la boucle. Un peu moins de chemins que de routes. Nous passons devant les châteaux de Valmont et de Fiquainville, mais l’été ils sont cachés derrière leurs hautes futaies.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=2040

Faut-il avoir peur des tiques en randonnée ?

Nous entendons parfois des marcheurs manifester leur crainte des tiques pendant une marche sur des chemins envahis de hautes herbes ou encombrés de branches d’arbustes. La tique en elle-même n’est pas inquiétante : c’est un acarien ridicule de 3 à 6 mm, dont la piqûre n’est pas douloureuse. Ce qui fait peur c’est la maladie de Lyme, transmise par la morsure de la tique… Il y a de nombreux articles à ce sujet, l’idée ici est de simplement partager l’expérience d’un randonneur.

Où risque-t-on de croiser des tiques pendant nos randonnées ?

En Normandie, on peut rencontrer des tiques sur les brins d’herbe, de graminées, de fougères… Malines, elles ciblent les lieux où les chances de rencontrer un hôte sont les plus favorables : les clairières herbeuses en forêt où les cervidés viennent brouter sont idéales. Les herbages à proximité des rivières ou des étangs. Ce sont des lieux à éviter pour la pose, allongés directement dans l’herbe… On en trouve aussi sur les branches basses des chemins…

C’est dangereux une tique ?

Les tiques sont les vecteurs de nombreuses pathologies en raison des micro-organismes transmis lors de la piqûre. La maladie la plus inquiétante est la maladie de Lyme. Le Dr Philippe GORNY explique les symptômes de cette maladie dans son article du 20 juin 2019 sur Paris-Match : « Une phase d’incubation silencieuse de trois à trente jours suit cette piqûre, qui peut passer inaperçue. Apparaît alors un érythème migrant : c’est une tache cutanée rouge qui s’étend vers la périphérie (jusqu’à atteindre 5 centimètres de diamètre) et peut prendre l’aspect d’un halo rouge. Elle ne gratte pas, ne s’accompagne pas de fièvre et se situe sur la moitié inférieure du corps (abdomen, jambes). Elle disparaît en quelques semaines. Plusieurs semaines ou mois plus tard, des manifestations neurologiques ou rhumatologiques (rarement cutanées, cardiaques ou musculaires) se développent et progressent plus ou moins rapidement. Une arthrite du genou est fréquente (90 % des cas), de même que l’inflammation d’une racine nerveuse de la moelle épinière (radiculite) d’un seul côté, à l’origine d’une douleur qui ressemble à celle du zona. Parfois existent une paralysie faciale (surtout chez l’enfant), des signes méningés, exceptionnellement des signes cérébraux. L’état général est le plus souvent conservé. »

Comment éviter tout problème ?

Je pratique la randonnée, le bivouac, le bushcraft. A la belle saison, je me trouve de temps en temps accompagné de tiques, sur les mollets en particulier. Et je suis en très bonne santé 😉 Mais je suis quelques règles :

  • En fin de randonnée, inspection systématique du corps. Si on est seul, on utilise un petit miroir (indispensable en bivouac) et on cherche partout, en particulier sur la partie inférieure du corps. Si on est deux, une recherche mutuelle est plus rapide, (et plus sympa 😉 )
  • je retire la tique avec un tire-tique, une pince à épiler… au plus près de la peau et en tournant la bestiole dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il ne faut surtout pas arracher sa tête qui resterait dans la peau.
  • Une fois tique extraite, je désinfecte la peau.

Si vous n’avez pas réussi à ôter la totalité de la bête, consultez un médecin. Si dans le mois qui suit la plaie reste rouge, ou que vous manifestez de la fatigue, de la fièvre, des douleurs articulaires… consultez !

Mais pour conclure, ce n’est pas un insecte qui nous empêchera de marcher dans la nature, de bivouaquer… en particulier en Normandie qui n’est pas une région infestée par les tiques ! Bonnes randos !

La Houssaye – 12.5 km

La Houssaye (27)

Nous retrouvons les très beaux chemins de la vallée de la Risle au pied du bois de Grammont sur un circuit plus court que lors de notre rando de La Ferrière-sur-Risle Nord. Cette vallée est riche de son histoire avec ses anciens moulins, ses maisons normandes et, bien sûr, son domaine du Val-Gallerand, construit dans les années 30 sur une vieille ferme du XVIIIe siècle. Le circuit des Moulins est proposé par l’Office de Tourisme de Beaumont-le-Roger. Il est légèrement balisé de bleu.

Pour voir la carte de cette balade, et plus : http://baladesennormandie.fr?idext=2036