Balades En Normandie

Un avenir pour nos anciennes voies ferrées ?

Au cours de nos randonnées, il nous arrive régulièrement de découvrir les traces d’anciennes voies ferrées. Ce sont parfois des rails insérés dans le revêtement d’une route ou en partie cachés par la végétation, les vestiges d’un pont, un chemin un peu rectiligne… Ce sont souvent les vestiges de voies ferrées d’intérêt local (VFIL) qui desservaient les zones rurales. Après un développement spectaculaire jusqu’à la seconde guerre mondiale, ces lignes ont dû cesser leurs activités, concurrencées par la route.

[MAJ 25/08/2019] Grâce à la fonction Smart Album de Photo Station, il est possible de voir les photos des anciennes voies ferrées croisées lors de nos randonnées, c’est ici [onglet] Album Voies Ferrées

Mais depuis quelques années, on voit des regards se tourner vers ces lignes abandonnées. Ces nouvelles vies ferroviaires sont souvent liées au tourisme, comme des lignes de vélorail ou les locomotives à vapeur de la baie de Somme. Mais à une époque où la voiture individuelle montre ses limites, est-ce que l’avenir de ces voies n’est pas dans le transport en commun, version XXIème siècle ?

Un taxirail automatisé !

La star-up Exid Concept & Developpement, Plusquellec (22), a créé un système d’autorails automatisés et disponibles à la demande. Ce Taxirail est une navette ferroviaire, elle est automatisée et n’a donc pas de chauffeur.

Régis Coat, responsable du projet TaxiRail le décrit dans le Parisien du 27/11/2018 comme « une alternative pratique et agréable qui permettrait de voyager à toute heure à bas coût, tout en préservant les routes et en réduisant la pollution puis qu’il sera électrique ou hybride « .

Prototype de Taxirail de EXID C & D.

1 réflexion au sujet de “Un avenir pour nos anciennes voies ferrées ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.